Gabin aime les livres. Il les adore, même. Rien de bien original, me direz-vous. Seulement, voilà : Gabin est un lapin et les lapins, en général, préfèrent les carottes. Sa passion pour la littérature va le pousser à commettre des vols pour assouvir sa faim de lire.
Arthur, un jeune garçon qui voit son livre préféré disparaître, part sur les traces de ce mystérieux et unique voleur de livre.

Des illustrations foisonnantes

Dès l’ouverture de l’album, on a envie de poser les yeux partout. Les illustrations emplissent la double-page et regorgent de petits détails disséminés çà et là.

Gabin3

Le jeu entre les typos et les illustrations apporte à l’album dynamisme et folie douce.

Les couleurs et les dessins acidulés complètent l’ambiance édulcorée de l’ouvrage.

 

Pour l’amour des livres

Un livre qui parle aux amoureux des livres saura surement m’atteindre. Et celui-ci, par ses clins d’œil littéraires et ses détournements de titres à la sauce « lapins », fait forcément sourire.

Gabin2

Difficile de condamner le voleur avec son t-shirt « J’aime les livres ». Et au bout de l’enquête menée par le jeune Arthur,  la conclusion  tombe à point et nous rappelle combien les bibliothèques sont des lieux plaisants.

 

Un livre que je vous conseille d’acheter ou d’emprunter en bibliothèque, bien sûr… 😉

 

Recherché ! Gabin, le lapin voleur de livres, Emily MacKenzie, Thomas Jeunesse, janvier 2016.