C’est les vacances avant l’heure avec Amadeo, héros de l’album Electrico 28 réalisé par Davide Cali et Magali Le Huche. Tous les trois nous emmènent à Lisbonne et nous donnent un avant-goût du Portugal le temps de quelques jolies pages. En voiture !

Eléctrico 28

Amadeo est conducteur de tram.

Amadeo a son petit rituel quotidien : il se lève tôt, câline et nourrit son chat, puis prend sa douche et se rase. Il prend ensuite son petit-déjeuner chez Eugenia, composé d’un café et d’un pastel de nata, cette délicieuse petite douceur portugaise.

Amadeo veut accomplir son travail plus que bien. Car au-delà de conduire les passagers à travers toute la ville, il s’est donné pour mission d’aider les amoureux timides.

Il en a d’ailleurs établi plusieurs sortes.

Il y a tout d’abord l’amoureux indécis, toujours assis derrière celle qu’il aime mais qui ne se risquera jamais à lui parler.

Il y a ensuite celle qui s’assoit à côté de son bien-aimé, mais qui est incapable de lui adresser la parole.

Il y a enfin les amis. Eux, ne sont pas timides. « Ils se connaissent, ils rient ensemble, et on voit bien qu’il y a de la tendresse entre eux. » Sauf qu’aucun des deux n’ose faire le premier pas.

À ces émotifs anonymes, Amadeo a des solutions. Un coup sec sur le champignon, une accélération dans un virage, un coup de frein petit et sec, et le tour est joué !

Sauf qu’aujourd’hui, notre chauffeur préféré est triste : c’est son dernier jour de travail. Il voudrait donc accomplir la réunion de deux cas désespérés qu’il affectionne particulièrement.

Arrivera-t-il à les réunir ? Et d’ailleurs, « existe-t-il un cupidon pour Cupidon » ? Car lui aussi voudrait bien trouver chaussure à son pied. La réponse se trouve dans le livre…

Vacaciones muchachos

Rafraichissant et romantique, l’album nous emporte dans la ville lisboète accompagné d’un Amadeo plus qu’attendrissant. On se laisse prendre aux amourettes, on contemple la ville et les habitudes amusantes de ce héros à moustache.

Rouge, vert, bleu, jaune pétard, celui du fameux tram de la capital : l’Eléctrico 28, qui conduit les passagers dans les rues pittoresques de Lisbonne. La palette de Magali Le Huche explose de partout et nous fait voir du paysage, ça c’est sûr !

Dans cet album, ce ne sont pas les enfants qui sont au devant, mais les grandes personnes : les timides, les maladroits, les voyageurs. Pour autant, les petits ne manqueront pas de s’identifier à ces amoureux au cœur aussi tendre qu’un caramel mou (j’écris cet article en ayant faim, j’avoue tout).

Un album à glisser dans toutes les valises !

 

Eléctrico 28, Davide Cali & Magali Le Huche, éditions ABC MELODY, 2017.

Prix : 14 €