Parce qu’il fait souvent bien rose dans les titres que j’ai l’habitude de chroniquer, changeons d’atmosphère avec une bande-dessinée qui pourrait vous filer les chocottes : Peurs bleues et idées noires de Fran Krause, publiée aux éditions Cambourakis.

 

Argument #1

Le principe.

Il est exposé dès les premières images par la figure aimable de l’auteur qui nous présente son bouquin. L’idée lui est venue ainsi : au départ, il dessinait ses propres peurs. Le genre de moments de folie irrationnelle où l’on se met à croire que l’ascenseur dans lequel on se trouve ne s’ouvrira plus jamais. Ou encore cette peur enfantine qu’un monstre se cache sous notre lit et nous dévore le pied qui dépasse des draps. Vous voyez ce que je veux dire ? Puis, les amis de Fran Krause se sont mis à lui partager les leurs, et paf, il en a fait une BD très drôle.

Argument #2

L’humour.

Nos angoisses sont parfois insensées, surtout en pleine nuit quand nous sommes plongés dans le noir total. Or les peurs peuvent être l’occasion de bien rire les autres, pas plus cohérentes que nos propres cauchemars. Il est amusant de voir jusqu’où ces craintes peuvent aller. On y rencontre par exemple une personne qui a déjà cru tout petit qu’en mangeant les graines des framboises, un arbre pouvait germer dans son corps. On y croise une autre personne qui redoute qu’en pleine opération chirurgicale, le courant saute et ne soit rétabli que très longtemps après. À vrai dire, difficile de lire cette B.D. dans les transports en gardant son sérieux (j’avoue m’être retrouvée à pouffer de rire devant des situations plus inattendues que les autres).

 

Argument #3

Le format.

En 3 ou 4 vignettes, l’histoire est pliée. Du coup, on passe d’un environnement à un autre, d’un gag à un autre – de la salle de bain à la salle de classe, du fond du lit (bien souvent) au cercueil (un peu moins). En seulement deux pages, la saynète est terminée et c’est suffisant puisque le livre en compte près de cent.

Argument #4

Le trait de crayon.

C’est un ouvrage qu’on dévore en somme, mais pas trop vite quand même, car aussi brèves que soient ces histoires, le coup de crayon de Fran Krause illustre parfaitement les angoisses évoquées. Colorées mais pas trop, sans trop d’ornement, juste ce qu’il faut. Illustrations sobres et concises, à l’image de son texte.

 

Argument #5

Un livre qui change !

Je ne peux donc que vous recommander cette bande-dessinée ! Rarement monstrueuses, ces peurs bleues ne se transforment pas en frayeur mais en rire jaune (la couleur du livre d’ailleurs), lorsqu’on réalise que nos angoisses sont parfois peu éloignées de celles des autres…

 

Peurs bleues et humour noir, Fran Krause, éditions Cambourakis, 2015

Prix : 15 €