Parce que « la violence est la fille de l’intolérance », six auteurs ont décidé de faire entendre leurs voix contre les ravages de l’intolérance.

 

Six nouvelles, six formes d’intolérance

Un couple mixte face à leurs familles opposées à leur amour, un jeune immigré face aux policiers qui le prennent en chasse, une jeune Mapuche – ethnie aborigène du Chili – face ceux qui cherchent à exterminer son peuple, un collégien face à ses tyrans, un résistant face aux collaborateurs, et un journaliste face aux événements de janvier dernier.

Tous ces personnages combattent à leur façon l’intolérance et la violence dont ils sont victimes. Ce sont des textes de tous horizons livrés avec beaucoup de simplicité, mais qui chaque fois touchent le lecteur gagné à la cause de chacun.

Les auteurs livrent un message d’espoir terriblement nécessaire dans les temps actuels.

 

Ceux qui ont dit NON

De Nelson Mandela à Victor Hugo, en passant par Simone Veil, la collection de « Ceux qui ont dit Non » chez Actes Sud Junior offre des textes courts pour éclairer sur le combat de personnages illustres qui ont osé faire entendre leur voix pour défendre une cause qui leur tenait à cœur. Un moyen de ne pas oublier le combat mené par ces femmes et ces hommes pour rendre le meilleur et de permettre à chacun de vivre libre et en paix.

 

Non à l’intolérance, Murielle Szac, Elsa Solal, Gérard Dhotel, Nimrod, Bruno Doucey, Maria Poblète, Actes Sud Junior, 2015.