Ce n’est pas l’adaptation d’un livre, mais j’avais envie de vous parler de ce film. Je dois le dire, je n’étais pas particulièrement emballée par ce nouveau Disney. J’y suis allée uniquement pour accompagner un petit garçon de 5 ans. Et puis, au fil des minutes, je me suis laissée embarquer par cette histoire au message très actuel.

 

Un lapin dans la ville

Dans un monde où les animaux ont dompté leur côté sauvage et agissent presque comme des humains, Judy, une lapine de la campagne, arrive dans la grande métropole de Zootopie pour prendre ses fonctions d’agent de police. Pour sa première enquête, elle doit faire équipe avec Nick Wild, un renard roi de l’arnaque, qui va l’emmener dans les bas-fonds de Zootopie.

 

Une fable qui fait écho

C’est bien l’une des premières fois qu’un Disney me renvoie autant au monde actuel. Le film nous interroge en particuliers sur les préjugés.

D’abord, Judy est le premier petit animal à rejoindre la police de Zootopie. Elle doit se battre quotidiennement pour se faire une place parmi les gros bras du commissariat. Elle est assignée aux tâches les moins intéressantes et doit faire plus que quiconque pour prouver ses capacités.

Et puis, on voit aussi tout un groupe animalier pris pour cible après que plusieurs d’entre eux aient semé le trouble dans la ville. Ce qui n’est pas sans rappeler ce que peuvent vivre certaines communautés aujourd’hui.

Un message antiraciste et féministe donc, qui, même s’il n’est pas nouveau, fait toujours du bien à entendre.

 

… et qui fait beaucoup rire

Par les petits détails qui rappellent beaucoup les comportements humains, les références à des séries (Breaking Bad) et à des longs-métrages, le film est très drôle. Les auteurs ont réussi le défi de faire rire les enfants et les adultes. Disney pense à tout le monde ! Résultat : on rit, mais pas tous au même moment.

En avant goût, cette scène déjà culte des paresseux de l’administration.

http://

Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush, Walt Disney Animation Studios, sorti en salle le 16 février 2016.