Williams

Aujourd’hui, c’est grand ménage ! Je dépoussière ma bibliothèque et vous propose un court roman plus tout jeune, mais tout de même très agréable à lire. Il est écrit par Moka, grande sœur de la non moins talentueuse Marie-Aude Murail.

 

Rencontre avec un petit lutin

Comme tous les étés, Rodolphe et Maximilien passent leurs vacances à la campagne avec leur mère. Cet été, pourtant, va être différent des étés précédents, puisque les deux frères vont faire la rencontre de Rebecca, 9 ans et demi, à l’allure d’un petit lutin. Rebecca est atteinte du syndrome de Williams. Elle parait avoir 5 ans physiquement et mentalement, tombe tout le temps et est effrayé par beaucoup de choses. Mais elle est aussi très douée pour la musique, d’une extrême gentillesse et d’un optimisme à toute épreuve.

Rodolphe, Maximilien et Rebecca vont très vite s’apprivoiser et devenir inséparables, malgré ce fameux Williams qui est parfois un peu barbant.

 

Des enfants hors du commun

Rebecca se distingue par sa gentillesse et sa bonne humeur permanente. Mais les deux garçons ne sont pas en reste. À 10 et 13 ans, ils imaginent de nombreux jeux, mais font aussi preuve de beaucoup de maturité et ont à cœur de prendre soin de tout le monde autour d’eux et particulièrement des adultes.

« Je déteste que les gens soient malheureux. Surtout quelqu’un comme Agnès.

– Asseyez-vous, Agnès, dit Rodolphe. On va se parler.

Agnès se retourne et a un petit rire nerveux.

– Rodolphe, tu es un drôle de garçon ! »

Deux drôles de garçons tellement proches qu’on a l’impression qu’ils parlent d’une seule voix, mais qui face à la dureté du monde gardent toujours leur générosité.

 

Williams et nous, Moka, L’école des loisirs, 1998.