Aujourd’hui, je prends la place de Tania pour vous raconter ma dernière lecture, Ma mère, le crabe et moi d’Anne Percin.

 

Moi, c’est Tania, j’ai 14 ans et le crabe c’est le cancer qui a décidé d’envahir le sein de ma mère.

Ma mère tient un blog qui s’appelle « Lectures et Confitures » où elle y partage ses recettes faites avec amours pour ses « loulous ». Les loulous, c’est nous : moi, collégienne dans un petit village près d’Issoire et mon frère ainé, Antoine, qui fait l’école des sous-officiers à Montluçon (donc si vous suivez bien qui ne vit plus avec nous). Petit détail, elle ne cuisine pas très bien. Par contre elle prend de jolies photos de pâtisseries qui paraissent très bonnes. Reste mon père mais lui est parti vivre à Lyon avec Chiara. Bref quand elle poste un article « J’ai préparé des scones pour le goûters de mes loulous », ce n’est pas très proche de la réalité.

Depuis quelques temps, ma mère est fatiguée, distraite (ce sont le genre de choses qu’on remarque facilement quand on vit seule avec sa mère). Et puis le soir dernier elle semblait très concentrée sur l’écran d’ordinateur, elle qui d’habitude tape frénétiquement sur le clavier en s’amusant comme une folle sur son prochain article. Du coup je profite de son rendez-vous médical pour partir à la pèche aux infos. Je ne m’attendais pas tomber sur un historique de recherche avec pour mots clés « sein », « cancer ». Alors forcement quand elle rentre et qu’elle fait comme si de rien n’était, je lui hurle dessus. Après-tout je partage sa vie, je devrais être au courant !

Je pourrai continuer longtemps et vous raconter en détails les 6 derniers mois que je viens de passer avec elle, l’opération, les séances de chimio et tout ce qui s’en suit, nos crises de rire, de larmes, comment je suis tombée amoureuse ou encore comment je suis devenue une championne de cross moi qui ai horreur (non mais vraiment horreur) du sport. Alors comme je ne vais pas réécrire le livre, je vous laisse le découvrir par vous-même.

 

Ma mère, le crabe et moi d’Anne Percin est un roman très émouvant. L’auteur nous raconte avec beaucoup de justesse, sans pathos et drame larmoyant mais plutôt avec légèreté et humour, un combat commun d’une mère et de sa fille contre un seul ennemi, le crabe, qui tel l’animal s’accroche avec ses grandes pinces. Vous serez touchés par la sincérité de la relation qu’elles entretiennent.

Petite bête noire (pour rester dans le thème), beaucoup de parenthèses en début de livre qui m’ont fait perdre un peu le fil de la lecture.

 

Ma mère, le crabe et moi d’Anne Percin, Coll. doado, Les éditions du Rouergue.

Á partir de 13 ans

10,20 €