Et si on faisait un petit tour en Italie ? Bernard Villiot et Thibault Prugne nous y emmènent, accompagnés d’un étonnant Souffleur de Rêves que l’on ne demande qu’à rencontrer.

Voyage en Italie

Au Nord de Venise, dans la belle île de Murano, réside Zorzi Ballari, un apprenti qui travaille du lever du jour au coucher du soleil en espérant devenir souffleur de verre. Ce projet est malheureusement vite compromis. Le jour de ses 15 ans, il laisse tomber un pain de verre sur son pied, qui le fera boiter toute sa vie. Difficile dès lors d’exercer un tel métier qui demande un équilibre irréprochable… Le jeune homme devient méprisé et rejeté de tous.

Pour autant, celui que tout le monde appelle désormais Il Ballarino, « le Danseur », ne perdra pas tout à fait espoir. Patient et acharné, il se glisse chaque nuit dans des ateliers désertés pour apprendre à manier la canne à vent.

Un soir, il rencontre un enfant transi de froid qui mendie. Il l’invite à se réchauffer près de son four et s’étonne, car à cette heure-ci le petit devrait être au pays des rêves. Or celui-ci, malheureux depuis si longtemps, ne rêve plus. Résolu à l’aider, Zorzi souffle sur son minois, grâce à sa sarbacane, une bulle « aussi fragile et insaisissable qu’un rêve d’enfant ».

Le lendemain, époustouflé par le rêve merveilleux qu’il vient de faire, le garçon s’empresse de raconter le don de ce verrier incroyable. Très vite la rumeur traverse la ville, ce qui n’est pas sans déplaire aux autres verriers… Tous les habitants souhaitent à présent suivre la mode et offrir à leurs enfants ce beau cadeau du soir. Les verriers de Venise l’ont décidé : il faut arrêter celui qui leur fait bien trop de concurrence.

Comme dans un rêve

Quelle jolie histoire à lire avant de s’endormir ! Dès la première page débute une balade italienne dont les paysages aux couleurs chaudes, méditerranéennes, nous donnent envie de prendre nos billets sur-le-champ. Impossible de résister à l’atmosphère de ces pages pleines d’étendues d’eau, à cette ville envoûtante par ses gondoles vénitiennes, ses couchés de soleil et son calme reposant.

Très facilement, nous sommes en immersion dans l’univers de ce souffleur de rêves touchant. Contrastée par les qualités d’un héros qui claudique et l’âpreté des artisans jaloux, cette histoire aux allures de conte n’est pas lisse, et c’est plaisant. Il ne faudra pas hésiter en revanche à expliquer au jeune lecteur le métier de souffleur de verre au préalable, car je me suis moi-même posé quelques questions…

L’originalité de ces bulles poétiques nous amène à lire en rêvassant et nous conduit lentement à nous endormir pour trouver à notre tour, des rêves soufflés par les auteurs Bernard Villiot et Thibault Prugne.

Le Souffleur de Rêves, Bernard Villiot et Thibault Prugne, éditions Gautier-Languereau, 2015.