On croyait qu’intéresser les enfants à Debussy, Satie ou Gershwin était difficile, voire mission impossible ; pourtant les éditions À dos d’âne pourraient bien avoir trouvé la solution grâce à leur collection Des graines et des guides.

La culture à portée de main

Dans un petit format fort agréable par sa couverture malléable, il nous est proposé de découvrir les plus grands artistes ­– auteurs, écrivains et cinéastes, français et étrangers – sous forme d’un court récit illustré. À la fois par curiosité, par goût pour sa musique et par quelques lacunes que j’avais espoir de combler, j’ai choisi de découvrir cette collection avec Claude Debussy, la musique comme sensation.

Fidèle à l’objectif d’une collection qui veut aborder la culture avec simplicité, l’ouvrage approche la vie de l’artiste avec légèreté. À peine a-t-on lu deux pages que La Mer et Pelléas et Mélisande ont été évoqués. L’auteure apprend, ou rappelle, aux jeunes lecteurs que Debussy fut cette figure présente sur les billets de 20 francs, il fut un temps… Rien que ça !

Une vie, une oeuvre

Chronologiquement, on rencontre les figures féminines et masculines qui ont marqué sa jeunesse et l’ont initié à la musique. Celles qui ont aidé le petit Achille-Claude (!) à devenir le grand Debussy. L’auteure, Pétronille Danchin, n’hésite pas à évoquer plus précisément les œuvres de l’artiste :

« Prélude à l’après-midi d’un faune s’ouvre sur le son d’une flûte seule – une flûte traversière. Un do# tenu, puis la flûte descend un escalier irrégulier de cinq notes, remonte au do# initial et s’interrompt. Puis recommence. Elle explore ensuite quelques notes plus haut et descend se poser sur un la# : l’y rejoignent des vents dans les graves, la harpe en arpèges, puis tout se tait. (…) Le faune rêve. Il rêve de nymphes aperçues, en songe ou dans le soleil de midi… ». Rien de bien compliqué à comprendre en somme. C’est une bonne entrée en matière pour tout auditeur qui ne connaîtrait pas ce sublime morceau.

ada-ta-037-3

Si sa vie y est racontée, elle n’en est pas moins dépourvue de sensibilité qui ne saurait que mieux refléter l’œuvre de Debussy. De Pelléas et Mélisande aux Préludes en passant par La Mer et Children’s Corner, cette pièce qu’il dédicace à sa fille, l’artiste cherche à constamment se renouveler. Ce petit guide donne les clés (de sol ?) à tous les enfants pour découvrir ce grand compositeur sans difficulté. Finissons ainsi cette article par une note de musique, que le livre donne envie de (ré)écouter : le célèbre Prélude à l’après-midi d’un faune.

Claude Debussy, la musique comme sensation, par Pétronille Danchin et Anastasia Elias, éditions À dos d’âne, février 2015.

Pages : 48.

Format : 105 x 150 mm

Prix : 7,50 €

Entre 8 et 12 ans, et +… (vous pouvez me croire).

 Découvrez aussi : Joséphine Baker, François Truffaut, Georges Méliès, Charlie Chaplin, Brel…