L’inégalité des sexes est un sujet plus que jamais abordé, ce qui est une très bonne chose car c’est en analysant un problème sous tous ses aspects que l’on peut mieux espérer le résoudre.

Mais qu’en est-il de ce sujet dans la littérature jeunesse ?

Comme tous les sujets épineux et complexe, ceux et celles qui prennent la parole pour en parler aux enfants le font avec pincettes.

Voilà pourquoi je souhaiterais vous parler d’une belle découverte en bande-dessinée jeunesse, signée Mirion Malle : La Ligue des super féministes. Une mention spéciale au passage pour son éditeur, La Ville brûle, dont le catalogue engagé est d’une remarquable qualité.

Une Bande-dessinée qui fait du bien…

Mirion Malle, est aussi connue aussi sous le pseudonyme de Commando Culotte. Autrice illustratrice, elle s’est fait connaître avec son blog. Elle y publie de courtes BD aux personnages loufoques, un poil déjantés et sur fond féministe. Alors que son lectorat est plutôt adulte, elle publie pour la première fois à destination d’un public dès huit ans pour expliquer le sexisme.

Grâce à un personnage qui la représente, Mirion Malle se dessine en une sorte de grande-sœur imaginaire et protectrice qui s’adresse directement à ses jeunes lecteurs·trices. De cette façon un habile dialogue entre ses explications et les questions qu’elles peuvent susciter s’établit.  

On y lit à chaque chapitre comment les différentes facettes du patriarcat s’immiscent dans le quotidien à travers plusieurs thématiques comme le genre, les représentations, la vision de l’amitié, … Mais aussi des sujets plus sérieux tels que le « test Beschdel » ou encore le consentement.

© Mirion Malle, La Ligue des super féministes, La Ville brûle, 2018.

Parler de ces sujets est un challenge que l’autrice réussit avec brio à l’aide d’une pédagogie honnête, de dessins gardant une distance rassurante avec la réalité, d’une pincée d’humour et d’une louche de bienveillance. Je conseillerais cependant aux adultes de discuter tout au long de la lecture de l’enfant de ses impressions et ressenti pour mieux l’accompagner.

Des représentations justes pour toutes et tous !

Enfin, c’est un livre rafraichissant qui montre que la tolérance et l’amour de soi devraient être une évidence. On y croise des gens de toutes les orientations sexuelles, des femmes au grand caractère, de couleurs, âges et morphologies différentes; mais aussi des hommes sensibles qui ne veulent plus sauver le monde.

© Mirion Malle, La Ligue des super féministes,
La Ville brûle, 2018.

J’ai adoré la lecture de cette belle ligue des super féministes dont on se sent proche et confident·e.

Si malheureusement les enfants baignent tôt dans des codes patriarcaux, c’est un plaisir de pouvoir déconstruire tout cela et leur proposer une société plus juste et heureuse.