F

Collectif 3 min

Faites vos bagages, direction l'exotisme !

Que vous ayez la chance de partir en vacances ou que vous restiez chez vous durant l’été, nous vous avons préparé une sélection de livres qui vous procureront une bonne dose d’exotisme, où que vous soyez. Faites vos bagages, on vous emmène en voyage !

Les Sept Étoiles du Nord par Abi Elphinstone

Les Sept Étoiles du Nord par Abi Elphinstone

Je vous faisais part dans une précédente chronique de mon enthousiasme pour ce livre lors de sa publication en anglais, et je suis heureuse de vous annoncer que Sky Song est désormais disponible en français ! Partez à l’aventure sur les terres gelées d’Erkenwald, où loups et ours rôdent en liberté. Un univers polaire et musical, enjeu d’un combat entre une reine maléfique et deux enfants à l’écoute de la nature.

Abi Elphinstone tisse un conte épique au souffle puissant, où la magie n’existe que si l’on y croit vraiment. Elle avait d’ailleurs voyagé jusqu’en Mongolie pour rencontrer les membres d’une tribu Kazakh, maîtres des aigles royaux…

Abi Elphinstone, Les Sept Étoiles du Nord, Gallimard Jeunesse, 2019.
(Parution en poche dans la collection « Folio Junior » prévue en septembre 2021.)

Stéphanie

Le Club de l’ours polaire par Alex Bell

Quoi de plus exotique qu’un Narnia à la croisée des mondes ? C’est la promesse de cette série d’aventure et de magie, avec en prime un intérêt géographique. Car si la jeune Stella s’entoure d’un chuchoteur de loups, d’un magicien et d’un demi-elfe, c’est avant tout pour partir en exploration ! À la conquête de terres inconnues et de leurs dangers… L’expédition n’attend plus que vous.

L’écriture vive et rythmée d’Alex Bell ne laisse aucun temps mort, et de son imagination fantasque sortent des créatures plus étranges les unes que les autres. Le voyage en lui-même est parfois plus important que la destination, et les liens que l’on noue entre explorateurs comptent davantage que l’intérêt personnel…

Alex Bell, Le Club de l’ours polaire (3 tomes), Gallimard Jeunesse, 2018-2020.
Traduit par Faustina Fiore, illustré par Tomislav Tomic.

Stéphanie

Falgu le fermier part en voyage par Chitra Soundar et Kanika Nair

C’est pour un double voyage que l’on embarque sur la charrette de Falgu dans cet album pour les petits : le fermier en a marre de tous les bruits qui l’entourent et décide de partir à la recherche du silence, entraînant pour une courte immersion dans un décor indien. Entre les sons (de grandes onomatopées envahissent la page), les couleurs (les illustrations aux gros traits de Kanika Nair leur font la part belle) et les rencontres (un vieux joueur de tambour, un charmeur de serpents), l’album trace un chemin exotique sur le ton du conte.

Chitra Soundar et Kanika Nair, Falgu le fermier part en voyage, Kaléidoscope, 2017.
Texte traduit de l’anglais par Élisabeth Duval.

Bérengère

Changer d’air par Jeanne Macaigne

Une maison de quartier, se réjouit d’abriter la famille qui vit sous son toit. Du moins jusqu’au jour où les quatre habitants ne cessent de se chamailler. Ils ne s’occupent plus de leur joli logis, et celui-ci craint d’être vite dégradé devant les disputes enragées. Quel toupet, lui qui les réchauffait et les réconfortait chaque fois qu’il le pouvait ! C’était décidé, une fois qu’ils dormiraient à poings fermés, la Maison les emporterait avec elle dans un endroit où ils pour se mettre au vert et ainsi, changer d’air.

Grâce à des illustrations pop voire psychédéliques, et un récit mené avec beaucoup de finesse, on s’évade dans cet album particulièrement original et enjoué. On s’attarde volontiers sur ces paysages à la nature luxuriante, emplie de végétation et d’animaux en tout genre. Parfois, le texte disparaît pour laisser place à des planches propices aux rêveries et à la contemplation, fourmillant d’une multitudes de détails, presque à la manière d’un Où est Charlie ?

On voyage exotique savoureux, qui nous rappelle habilement de prendre de soin de nos alentours, et qu’il est bon, tout simplement, d’être chez soi.

Changer d’air de Jeanne Macaigne, éditions Les Fourmis Rouges, 2021.

Manon

À lire aussi :

Avis de lecteurs

Rédiger un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *