D

Collectif 3 min

Des livres à croquer

En fine équipe gourmande que nous sommes, nous souhaitions vous faire part cette semaine de quelques livres que nous avons trouvé particulièrement savoureux : La pomme rouge de Kazuo Iwamura et La terrible histoire de Petit Biscuit de Carl Norac et Magali Le Huche. Régalez-vous !

La Pomme rouge

Vous connaissez sûrement Kazuo Iwamura, auteur et illustrateur japonais, dont les nombreuses aventures de la famille Souris ont su conquérir le cœur des enfants depuis les années 1980. Mais connaissez-vous la petite histoire de La Pomme rouge ? Moins connue, elle mérite cependant toute notre attention.

Découvrez l’histoire de Natchan, qui se promène en quête d’un lieu agréable pour pique-niquer en haut de la colline. Alors arrivée au sommet, elle sort une belle pomme rouge de son panier pour son goûter. Elle s’apprête à la croquer, quand patatras, la pomme lui échappe des mains et dévale la colline… S’ensuit alors une sacrée course pour notre petite Natchan ! Et l’on découvre ses aventures au fur et à mesure de ce roulé-boulé. La pomme rouge va-t-elle finir par s’arrêter ? Quand ? Où ? C’est sur le chemin que Natchan rencontre des animaux qui vont devenir ses nouveaux amis.

On prend beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Natchan sur cette colline. C’est un joli conte servi par des illustrations pleines de douceur. Dans un dessin sobre au crayon, en noir et blanc, on suit l’unique touche de couleur, cette pomme rouge qui telle le fil rouge de l’histoire nous guide au fur et à mesure des pages. Roule Galette et Le Petit Bonhomme de pain d’épices ne sont pas loin. La Pomme rouge est un conte semblable à un poème qui nous parle d’aventure, d’amitié, de partage et du renouveau de la nature. Vous ne regarderez plus de la même façon, cette jolie pomme rouge que vous vous apprêtez à manger. Avec les beaux jours qui reviennent, cette belle histoire nous donne envie de mettre notre nez dehors et de gambader sur cette petite colline.

La Pomme rouge, Kazuo Iwamura, éditions L’École des loisirs, collection Les Lutins, 2010 (réédition 2019) 64 pages, 5 €. Un dossier pédagogique est disponible sur le site de l’éditeur.

Léa

La terrible histoire de Petit Biscuit

Aviez-vous déjà imaginé ce que pouvait être la vie d’un biscuit ? Carl Norac et Magali Le Huche eux, y ont réfléchi, à travers La terrible histoire de Petit Biscuit, un album aussi cruel que délicieux.

Difficile de vivre tranquille lorsque vous êtes un biscuit. Destiné à être mangé, vos jours sont comptés. Surtout si, comme Petit Biscuit, vous êtes né.e dans la succulente et prestigieuse pâtisserie Munch, dans laquelle se bousculent les clients. Notre héros n’entend pourtant pas se laisser engloutir si facilement et quitte la boutique pour échapper à sa tragique destinée. Or, il n’a pas fait 2 mètres que le seul gâteau qui l’a suivi se fait écraser d’un violent coup de santiag. Outch. Sa liberté semble plus compliquée à obtenir qu’il ne l’avait prévu. Paniqué, il se réfugie dans un assortiment de gâteaux à bas prix dans lequel il rencontre l’amour de sa vie : la belle Madeleine, avec qui il imagine déjà finir ses jours.

De drôles de péripéties attendent ce pauvre Petit Biscuit. À peine a-t-il le temps de se faire des ami.e.s que ces derniers ont aussi vite fait d’être dégustés. Confectionnées par la talentueuse Magali Le Huche, ces petites douceurs sont aussi attendrissantes les unes que les autres, sans parler de ce Petit Biscuit à la bouille si attachante. On y rencontre un muffin au cœur de spéculoos qui l’accueille à bras ouverts, une Choco-Mousse fondante (qui voit son existence abrégée suite à un coup de chaud fatidique), un Biscuit Miliaire réconfortant, et bien d’autres personnages en sucre avec qui notre gâteau sec devient ami, aussi courte soit leur vie.

Un livre plein de rebondissements qui fourmille de détails craquants, mené avec beaucoup d’humour. À découvrir en dégustant quelques bons gâteaux, si vous n’avez pas peur, tout à coup, d’abréger quelques vies en sucre…

La terrible histoire de Petit Biscuit, Carl Norac et Magali Le Huche, éditions Sarbacane, 2020. 15,90€.

Manon

Avis de lecteurs

Rédiger un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *